La médiation par l'animal

La médiation par l’animal est une mise en relation entre l’Homme et l’animal par un professionnel, dans un but social ou thérapeutique.

Cette médiation peut permettre de recréer du lien social entre les individus, de les reconnecter à la nature, de favoriser l’insertion ou la réinsertion, d’apprendre sur l’animal, sur les autres, sur soi-même, d’accepter l’autre, d’encourager la mixité sociale... Les possibilités sont multiples. Comme de nombreux animaux, les équidés (chevaux, ânes…) apportent également beaucoup de réconfort, de moments de bien-être et d’apaisement. Ils peuvent être une formidable aide aux personnes qui les entourent.

La médiation avec les ânes ou les chevaux est particulièrement adaptée dans le cadre d’un accompagnement à la motricité notamment. Ils peuvent permettre de motiver les individus à découvrir ou retrouver une certaine autonomie physique et/ou psychomotrice. Les prestations de balades adaptées aux situations de handicap sont aussi une possibilité pour retrouver de la mobilité.

Les moments de partage, de contact avec l’animal, viennent compléter les bienfaits des chevaux et des ânes sur l’Homme qui ne sont plus à démontrer.

Vous êtes une collectivité ? Retrouvez toutes les informations nécessaires sur la page Collectivités, contactez-nous ou retrouvez nos prestataires qualifiés dans votre région.

Vous êtes prestataire ? Retrouvez toutes les informations sur l'adhésion à France Énergie Animale ou la démarche de labellisation.

Ils en parlent le mieux...

Ils en parlent le mieux...

Avec Laure, des ânes apaisants au grand cœur

Retrouvez les coodonnées de Laure Cornen dans l'annuaire en ligne France Énergie Animale 

Les petits ânes « Cat Cat » et « Picotin », inséparables à la scène comme à la ville, utilisent leur calme mais aussi leur petite force de caractère pour apporter des moments de bien-être et d’apaisement à des résidents d’Ehpad ou de jeunes autistes.

Les ânes sont tenus au licol. Leur petite calèche PMR « l’escargoline » de RANDOLINE – véritable calèche tout terrain - est spécialement conçue pour randonner malgré le handicap. Ils vont ainsi dans les petites ruelles, les centres villes, au marché, dans les bois ou sur la plage. Ces petits moments d’escapade sont des parenthèses de bonheur pour leurs passagers. Le temps d’une promenade, le handicap est oublié, difficile de savoir que les personnes véhiculées ont habituellement un fauteuil roulant, le regard d’autrui sur eux est différent. Cela permet donc une ouverture sur l’extérieur et une réinsertion sociale.

Pour les personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas sortir, « Cat Cat » et « Picotin » n’hésitent pas à franchir les portes, marcher sur le carrelage et s’approcher tout en douceur des humains qui retrouvent ainsi du réconfort. Et quel bonheur de voir des sourires renaître et des mains retrouver un peu de mobilité pour caresser ces petits intrus aux grands yeux remplis de tendresse. »

Avec Michel, l’âne aide l’homme à se construire socialement et/ou à se reconstruire

Retrouvez les coodonnées de TRAITS D'ÂNES dans l'annuaire en ligne France Énergie Animale 

« Nous intervenons en insertion sociale auprès de plusieurs publics. Des personnes valides d’abord, en rupture avec la société et en recherche d’autonomie. Ensuite, des personnes atteintes de handicap physique léger ou moteur, en capacité d’apprentissage, sur la base de programmes que nous avons développés avec les F.O, I.M.E, E.S.A.T. et en étroite liaison avec le projet personnel des usagers.

Les ânes que nous utilisons sont issus de notre élevage mais aussi d’ânons que nous achetons au sevrage à des âniers laitiers et que nous éduquons. Ils répondent à des critères d’âge, de taille et de caractère, ils doivent être adaptés aux activités qu’on va leur demander. Ils sont éduqués à partir de 6 mois et formés au travail à partir de 2 ans à notre pôle d’éducation aux utilisations.

En 2016, nous avons initié un programme d’échange de pratiques et de compétences sur le travail avec les ânes en re-sociabilisation (érânmus). Nous sommes en démarche auprès d’âniers des pays européens pour des stagiaires de Belgique, Suisse, Italie et d’Espagne. Ce programme démarre mais est malheureusement perturbé par la situation sanitaire... »

Avec Françoise, la pédagogie au cœur de la ville

Retrouvez les coodonnées de Françoise Rouquette dans l'annuaire en ligne France Énergie Animale 

« Le cheval attire naturellement les personnes quel que soit leur âge. Les gens se rapprochent les uns des autres, discutent, que ce soit autour du cheval ou dans la calèche. Bien sûr, notre attitude professionnelle dans ces rapprochements joue un rôle facilitateur, on se sent vraiment utile.

En ville, le cheval est peu connu et les interprétations peuvent aller bon train, dans un sens qui peut remettre en cause notre bienveillance et notre professionnalisme vis-à-vis de l’animal ; notre rôle pédagogique est primordial : il faut expliquer, dialoguer, échanger avec les citoyens pour faire connaitre le cheval en ville et la bienveillance de nos métiers.

La médiation dans mon activité touristique, dans Vichy, s’effectue avec mes deux voitures hippomobiles. Je travaille avec deux juments de trait poitevin, chacune leur tour, qui sont attelées en simple avec un harnais synthétique, une bride avec un mors Liverpool, un sac à crottins.

Une anecdote : au début de mon activité, les personnes à Vichy étaient visiblement très heureuses de retrouver le cheval et une calèche dans le parc Napoléon III et m’applaudissaient. Il faut savoir que Vichy proposait des balades en calèche jusque dans les années 1980, donc ça ne s’oublie pas et cela suscite toujours une fascination ! »

Avec Wivina, des balades accessibles à tous et la possibilité de réapprendre à travailler

Retrouvez les coodonnées de CAVAL'TRAIT dans l'annuaire en ligne France Énergie Animale 

« Nous intervenons auprès de personnes âgées afin de leur faire découvrir et redécouvrir les chevaux de trait. Pour cela, nous organisons des sorties en voitures hippomobiles. Nous avons la possibilité de sortir avec une voiture 12 places ou une voiture pouvant accueillir 5 fauteuils roulants. Nous faisons aussi des visites touristiques avec un guide lors des journées du patrimoine ce qui favorise l’accès à la culture pour tout le monde. Pour faire ce type de transport, nous utilisons deux chevaux de trait qui sont équipés de harnais d’attelage en synthétique et menée aux guides.

Nous travaillons également avec des équipes en insertion professionnelle, sur des sites naturels pour l’exportation de produit de fauche ou le débardage. Pour ce genre de chantiers, les chevaux sont équipés de collier de type flamand de traction pour le confort du cheval et menés au cordeau. Nous pouvons travailler selon la demande avec un, deux, trois ou même quatre chevaux de front selon la difficulté de la mission. »