La viticulture

Au même titre que les travaux de maraîchage, les chevaux ou les mules sont d’excellents partenaires pour travailler les parcelles de vigne. Les équidés sont une alternative énergétique très intéressante pour un travail respectueux de la terre et du milieu. Contrairement aux tracteurs et autres outils motorisés, les chevaux et mules permettent de réaliser un travail plus proche du sol, d’être à l’écoute de son environnement, de comprendre la biodiversité qui nous entoure et ainsi d’envisager une viticulture en accord avec le milieu exploité.

Ils peuvent être très intéressants pour une propriété en bio ou en biodynamie.

Le cheval ou la mule permet de travailler des parcelles difficiles d’accès, d’éviter le tassement des sols et de valoriser les terroirs.

Une parfaite connaissance des équidés, de leurs besoins, de leurs compétences et de leurs comportements est essentielle pour travailler harmonieusement, dans le respect de l’animal et de son bien-être. Un matériel adapté est aussi indispensable. L’ENCV, l’École Nationale du Cheval Vigneron, propose des formations de travail du vignoble avec les chevaux.

France Énergie Animale accompagne les professionnels qui travaillent avec l’énergie animale. L’association permet de pouvoir échanger avec d’autres prestataires, d’améliorer ses pratiques, de trouver des solutions, et surtout d’être reconnu comme professionnel compétent, fiable. Deux labels sont proposés à nos adhérents en viticulture, prestataires ou exploitants, pour favoriser la reconnaissance de leurs activités / produits / propriété viticole, et leur visibilité : le label Énergie Animale « AGRICOLE», pour toutes les activités de maraîchage, travail dans les vignes, entretien des espaces naturels, et le Label Énergie Animale « PRODUCTION », pour les produits issus du travail des équidés.

Vous êtes prestataire ? Retrouvez toutes les informations sur l'adhésion à France Énergie Animale ou la démarche de labellisation.

Vous êtes un domaine viticole à la recherche d’une énergie alternative plus propre et/ou de prestataires qualifiés ? Retrouvez tous nos professionnels dans notre annuaire en ligne.

Ils en parlent le mieux...

Ils en parlent le mieux...

Le travail de la vigne avec le cheval, par Jean-Louis BURAVAND

Retrouvez les coodonnées de Jean-Louis BURAVAND dans l'annuaire en ligne France Énergie Animale 

« Aujourd'hui je suis surtout sollicité pour du décavaillonnage et du chaussage.

Le décavaillonnage consiste à éliminer l'herbe et les racines superficielles qui poussent autour du pied de vigne, sur 15 à 20 centimètres de profondeur. C'est un travail qui demande de la précision mais qui est très bénéfique pour la santé du vignoble (le pied s'implante plus profondément dans le sol et résiste mieux au stress hydrique).

Le chaussage consiste à remettre de la terre au pied de la vigne. Cela peut être réalisé en plusieurs fois.

L’utilisation du cheval est vraiment très intéressante dans les jeunes parcelles d’un vignoble. Dans certains domaines, on peut dédier une parcelle entière au travail unique du cheval. Cela permet de se rendre compte de l'amélioration agronomique du sol et bien entendu de la qualité du vin. Mais je crois néanmoins qu'aujourd'hui, il faut jouer la carte de la complémentarité avec le tracteur pour une question de rentabilité. »